La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances a posé pour principe la scolarisation des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire.

Les enfants en situation de handicap étant plus nombreux à être scolarisés en milieu ordinaire, les enseignants doivent alors être en mesure de les accueillir et d'assurer leur scolarisation. Comme le souligne le rapport du sénateur Paul Blanc, les équipes pédagogiques ne sont pas suffisamment formées pour assurer l’intégration des élèves en situation de handicap, alors qu’elles sont de plus en plus susceptibles d'être confrontées à la gestion difficile de classes hétérogènes.

Des progrès importants peuvent encore être faits notamment par le développement d’outils numériques et le recours aux TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) et en élargissant les possibilités d’accessibilité et d’adaptation des supports pédagogiques.

En proposant aux enseignants de concevoir des outils ludiques, interactifs et stimulants pour les élèves, la plateforme TAGTICE contribue à cette dynamique.

La plateforme offrira des fonctionnalités permettabt au jeu de s’adapter, en fonction du handicap de l’élève, aux besoins spécifiques de l’élève, par exemple en pouvant modifier les couleurs, la typographie. Les jeux sérieux générés par la plateforme incluront également un module de synthèse vocale permettant, sur demande, de vocaliser les textes affichés. Ces fonctionnalités seront également disponibles pour adapter l’interface de la plateforme aux éventuels handicaps des enseignants.

Au niveau des périphériques, la plateforme TAGTICE permettra de produire des jeux connectés à des périphériques tels les capteurs de mouvement oculaires, des capteurs de gestes, des claviers et afficheurs braille.

Et pour aller plus loin, grâce aux nouvelles technologies de communication (fibre, wifi, 3G/4G), nous allons pouvoir intégrer dans la classe les élèves hospitalisé ou à domicile. En effet, les jeux produits par TAGTICE pourront être multi-joueur permettant ainsi d’intégrer des élèves hors classe.